Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

Création d’un « espace emploi » à l’UMI

Meknès: Convention de partenariat ANAPEC-Université pour la création d’un « espace emploi » pour orienter les étudiants

Meknès, 28/04/2017 (MAP), 28 avr (MAP)- L’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) et l’Université Moulay Ismail (UMI) ont signé, vendredi à Meknès, une convention pour la création d’un « espace emploi » dédié à orienter les étudiants et lauréats de l’UMI et améliorer l’employabilité et les perspectives d’embauche.

La convention, paraphée par le directeur général de l’ANAPEC, Anas Doukkali et le président de l’UMI, Hassan Sahbi, se base sur la complémentarité entre les deux parties et vise essentiellement à promouvoir les ressources humaines, à travers la formation et le développement des compétences.

En vertu de cette convention, les deux parties fédèrent leurs efforts pour la préparation et l’orientation des étudiants et lauréats de l’enseignement supérieur afin d’assurer leur intégration dans la vie active.

Ce partenariat a pour objectif majeur de faire connaître au sein de l’université le marché de l’emploi et ses besoins réels en compétences, dans le cadre d’une approche participative ouverte sur l’ensemble des parties concernées, a affirmé le directeur général de l’ANAPEC à la presse.

La convention qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour l’emploi devra être appuyée par des initiatives locales ciblées sur les spécificités socio-économiques régionales et répondant à l’enjeu de l’adéquation formation-emploi, a-t-il indiqué. Et d’ajouter que la région Fès-Meknès recèle bel et bien un fort potentiel de l’emploi. Il s’agit d’enclencher une dynamique entre les partenaires (universités, opérateurs économiques, société civile) pour faire de la formation un pourvoyeur de compétences au marché et aux grands chantiers structurants du pays.

Les deux parties se sont ainsi félicités de cette initiative qui consiste à rapprocher l’université du marché de l’emploi, améliorer l’employabilité des étudiants et dynamiser l’auto-emploi par l’accompagnement des jeunes porteurs de projets.-(MAP)-

 

Pour plus d’infos, cliquez-ici