Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

Colloque international 3MA

Des chercheurs et des universitaires plaident à Meknès pour la réutilisation des eaux usées

Meknès, 13/05/2017 (MAP)- Des chercheurs et des universitaires marocains et étrangers ont plaidé, samedi à Meknès, pour la réutilisation des eaux usées afin de faire face à la demande de plus en plus croissante en la matière.

   « Il est impératif de procéder à la réutilisation des eaux usées qui constituent une ressource précieuse inexploitée », soulignent ces chercheurs réunis dans le cadre d’une journée d’étude initiée par  l’Ecole Nationale d’Arts et Métiers-Meknès (ENSAM) et l’Association des Ingénieurs de l’Ecole Hassania des Travaux Publics (AIEHTP) Fès-Meknès.

   Les participants ont souligné la nécessité de la collecte, du traitement et de la réutilisation de l’eau pour préserver les ressources naturelles et réaliser le développement économique et durable.

   S’exprimant cette occasion le président de l’université Moulay Ismail de Meknès, Hassan Sahbi, a mis en valeur l’importance et la vitalité de l’eau dans la vie de tous les êtres vivants tout en insistant sur une gestion rationnelle des ressources hydriques et leur pérennisation au profit des générations futures.

   Mettant l’accent sur les diverses formes de prospection des eaux aussi bien de surface que souterraines ainsi que les phases de traitement, de stockage, de distribution et de dépollution, il a appelé au changement des habitudes des consommateurs et usagers de l’eau pour favoriser l’économie de cette denrée et renforcer le cycle de son recyclage.

   De son côté, le secrétaire général de l’AIEHTP Fès-Meknès, Zakaria Louafi, a souligné que les ressources en eau ont toujours constitué  un élément fondamental  de richesse et de bien-être pour les civilisations, ajoutant qu’elles ont ainsi et jusqu’à ce jour, été convoitées, protégées et exploitées avec beaucoup de rigueur, faisant  l’objet même parfois de confits entre pays.

   La pression sans précédent sur les ressources hydriques est appelée à s’aggraver davantage dans le futur pour devenir l’une des principales préoccupations du 21eme siècle, a-t-il poursuivi.

    M. Louafi a également rappelé les actions réalisées destinées à la gestion des ressources en eau dont la création des instances d’arbitrages et de gestion, l’institution des lois en la matière et la réalisation de grandes infrastructures de stockage, de transfert et de régulation.

  Cette rencontre a porté sur plusieurs axes dont « la gestion des ressources en eau : Cadre juridique et institutionnel », « les ressources en eau dans le bassin de Sebou », « Planification de l’alimentation en eau potable du bi-pôle Fès-Meknès à l’horizon 2040 : Exemple Adduction Driss Premier » et « Gestion de l’eau en milieu urbain ».

Source : MAP

Consultez les photos du colloque : cliquez-ici