Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

Colloque international AIFM2015

Du 15/04/15 Au 16/04/15
Faculté Polydisciplinaire - Errachidia

LOGO_FLSH_NB

Colloque international sur le thème :

« Autour de l’interprétation: Fondements et Méthodes »

AIFM2015

Organisé par l’équipe de recherche: « Langage, Société et Culture au Sud-est et au Moyen Atlas ».

Les  15 et 16 avril 2015

A la Faculté Polydisciplinaire d’Errachidia

Dans le cadre général des sciences humaines, il semble difficile d’être fermement convaincu des résultats de l’interprétation, comme c’est le cas, du moins relativement, pour le domaine des sciences dites « exactes ».En effet, rien ne peut contraindre la réflexion à admettre sans quelque réserve que tel est le cas. L’activité du langage s’exerce dans un univers où règnent l’ambiguïté, l’équivoque et le désaccord: les prémisses et les conclusions y sont toujours controversables, et l’adhésion des esprits à leur égard pourrait être renforcée ou contestée. En effet, le caractère polysémique et équivoque du signe linguistique et la complexité des représentations syntaxiques, culturelles, etc. ne permettent pas d’identifier facilement ou de saisir complètement le sens des énoncés du langage. Le sens (dans l’interlocution) serait difficilement rétabli dans certains contextes d’énonciation, et plusieurs interprétations  seraient donc possibles.

Bref, qu’est-ce qui fait sens ? Est-ce que l’expression est à l’origine du sens ou est-ce que le sens  advient à l’expression ? Autrement dit, le sens d’un texte est-il préconstruit ou le texte ne serait-il qu’un simple prétexte pour une nouvelle construction ?

L’objectif de ce colloque, de facture pluridisciplinaire, est de rassembler les chercheurs autour de cette question épineuse qu’est l’interprétation. Sur quels fondements se base-t-elle et quelles méthodes doit-on  adopter pour mieux interpréter un texte. Telles sont quelques questions auxquelles nous allons essayer de répondre.

Les propositions de communication doivent s’inscrire dans l’un des axes suivants :

1-    Interprétation et linguistique
2-    Interprétation et littérature
3-    Interprétation et culture
4-    Interprétation et philosophie
5-    Interprétation et le texte sacré
6-    Interprétation et le texte de loi
7-    Interprétation et les sciences dites « exactes »
8-    Interprétation et le texte iconique

 

Comité Scientifique 

  • Arbaoui Nour-El Houda
  • Belarbi Mokhtar
  • Bissani Atmane
  • El Boazzaoui Mohamed
  • Elomari Elalaoui Abderahman
  • Jabri  Driss
  • Khiri Mustapha
  • Kostani Ben Mohamed
  • Larouz Brahime
  • Meskine Driss
  • Ouhadi  Mohammed
  • Ouyachchi Anouar
  • Tayi Ahmed
  • Yahyaoui Youssef

Comité d’organisation 

  • Arbaoui Nour-El Houda
  • El Omari Khouya
  • Jabri  Driss
  • Khiri Mustapha
  • Kourch Driss
  • Lamara Saida
  • Larouz Brahime

Langues de communication

Les langues de communication sont l’arabe, le français et l’anglais.

 

Publication des actes

La publication d’une sélection d’articles est prévue.

 

Modalités de soumission des propositions de communication

Une première page comportera les nom, affiliation, courriel, téléphone usuel, adresse postale de chaque auteur. Une deuxième page entièrement anonyme comportera l’axe dans lequel s’inscrit la communication, son titre et un résumé de 500 mots (mise en page standard, format Word, PDF) ainsi qu’une bibliographie indicative. Les propositions feront l’objet d’une  évaluation anonyme.

Les propositions de communication sont à envoyer à blarou@gmail.com et mkhiri@gmail.com

 

Calendrier 

  • Date limite de soumission des propositions de communication: 15 janvier 2015.
  • Notification d’acceptation : fin février 2015.