Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

Colloque international sur : La mélancolie dans la littérature et les arts

Du 23/03/16 Au 24/03/16
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines - Meknès

La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès, le Groupe de recherche Littérature et communication, le Centre de Recherche en Ecritures de la Féminité et Genres/littératures francophones de l’Université Sorbonne Nouvelle et l’U.R C.E.R.E.S, Équipe Cultures Herméneutique et Transmission de l’Institut Catholique de Toulouse organisent les 23 et 24 mars 2016 à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès un Colloque international sous le thème : La mélancolie dans la littérature et les arts

 

Argumentaire :
La mélancolie est incontestablement l’une des notions, qui ont fait couler beaucoup d’encre. A travers les siècles, elle a pris des valeurs et des définitions multiples, qui sont la plupart du temps très controversées. Ainsi par exemple, dans le livre faussement attribué à Aristote et qui s’intitule Problème XXX, l’auteur avance-t-il que tous les génies, notamment en littérature, en politique et en philosophie, sont mélancoliques et il conclut que, de ce fait, la mélancolie est une condition sine quanon du génie. A l’époque médiévale, cette vision de la mélancolie va disparaître complétement, puisque la détermination diffuse de cette notion est fort dépréciative : pour les gens du Moyen-Age la mélancolie redevient une maladie ou un châtiment de Dieu. Elle sera liée, pendant plusieurs siècles, à la théorie des quatre humeurs. La mélancolie est causée par la « bile noire », qui produit un état d’abattement général, qui peut, à son tour, être à l’origine des apoplexies, des torpeurs, des angoisses, des sautes d’humeur, etc. Il faut attendre le XVème siècle pour que la mélancolie soit revalorisée. En effet, c’est Marsile Ficin (1433-1499), traducteur de Platon et de Plotin, qui est considéré, par les historiens, comme l’un des premiers penseurs a avoir associé la mélancolie à Saturne. Le génie mélancolique refait alors surface et il prend les attributs de Saturne. La conception moderne de la mélancolie entretient dès lors un rapport étroit avec l’affirmation de soi et le doute le plus profond. Elle est devenue ainsi liée à la contemplation intellectuelle la plus profonde.

Au XVIème siècle, les artistes baroques, en l’occurrence Albrecht Dürer et Lucas Cranach, avec leurs célèbres gravures intitulés respectivement Melencolia I ou La Melencolia et La mélancolie, ont proposé une conception méliorative de la mélancolie. La mélancolie est désormais l’état de l’homme créateur face à son impuissance quant à reproduire un monde insaisissable. Cette conception va s’imposer jusqu’au milieu du XIXème siècle. La mélancolie s’impose avec force vers la fin de ce siècle nourrie par les inquiétudes et les angoisses générées par l’idée de la fin d’un siècle. Cette forme de mélancolie a pris le nom du « mal du siècle ».
Le XXème siècle a eu bien sûr sa part au grand et vieux débat engagé sur la mélancolie. Beaucoup de courants littéraires, philosophiques, picturaux, etc. ont re-questionné et re-considérée la mélancolie en proposant des idées et des représentations diversifiées et en étudiant une large panoplie de thèmes et de formes, mais qui, d’une manière générale, puisent de la conception établie par Dürer ou du moins qui sont restés dans son sillage. De même, il faut noter que les avancées de la psychiatrie ont modifié le regard sur la mélancolie pour la considérer comme une maladie Elle désigne ce que l’on appelle aujourd’hui « dépression ». Le colloque que nous organisons s’intéressera plus particulièrement aux différentes représentations de la mélancolie dans la littérature et les arts et ce à travers les siècles. Aucune aire géographique ne sera privilégiée. Nous souhaitons également que les communications abordent la question du changement épistémologique inhérent à la question sur la mélancolie. Dans la mesure où la question de la mélancolie concerne aussi bien le sociologue, le psychologue, l’artiste, etc., toutes les approches sont les bienvenues.

Comité scientifique :
Mireille Calle-Gruber – Eberard Gruber- Bernadette Rey Mimoso-Ruiz – Driss Ait Zemzami- Abdelaziz Amraoui- Mokhtar Belarbi- Mohamed Bennaser- Mohamed Bernoussi- Mohamed El Bouâzzaoui- Abdeljalil El Kadim – Mohamed El Kandoussi- Jamal El Qasri- Abderrahmane Gharrioua- Khalid Hadji- Abderrahim Kamal- Madani Alaoui Sadik- Fouad Mehdi- Ahmed Makhoukh- Hassan Moustir- Driss Ridouani Comité d’organisation : Driss Aït Zemzami- Rabiâa Aadel- Taoufiq Ajraoui- Mokhtar Belarbi- Mohamed El Bouâzzaoui- Abdelali Hebbaj- Mohamed Laouidat- Sadik Alaoui Madani- Driss Ridouani- Hassana Zbir

Délai :
Les résumés de communications (300 mots en format Word 12 interligne simple) et un court CV sont à envoyer avant le 25 février 2016 à l’adresse suivante : mokhtarbelarbi@yahoo.fr.
Les réponses du comité scientifique seront communiquées le 27 février.