Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

L’Université Moulay Ismail engagée dans la coopération Sud-Sud

L’Université Moulay Ismaïl de Meknès s’est dotée cette année d’un programme international de mobilité africaine pour les étudiants, le personnel enseignant chercheur et administratif.

Le président de l’établissement, Hassan Sahbi, explique qu’«il s’agit d’un projet Intra-Afrique coordonné par l’Université en partenariat avec cinq universités africaines et une autre université européenne comme partenaire technique», en l’occurrence les Universités de Limpopo de Polokwane en Afrique du Sud, Jimma en Éthiopie, Kisangani en République démocratique du Congo, Eduardo Mondlane de Maputo en Mozambique, Cadi Ayyad de Marrakech et Hasselt en Belgique. Ce programme vise à répondre au besoin en compétences capables d’accompagner les projets économiques lancés par le Maroc avec les pays africains.

Hassan Sahbi a relevé que l’Université Moulay Ismaïl avec son potentiel en compétences académiques ne cesse, d’une année à l’autre, de jouer le rôle qui est le sien dans l’accompagnement des projets structurants que le Maroc a tracés pour son développement économique. «Former des ingénieurs de haut niveau capables de diriger des projets industriels est l’une des tâches que l’Université assure depuis la création de l’ENSAM-Meknès en 1997», a-t-il poursuivi. Il a ajouté que depuis cette date, et grâce aux compétences et aux équipements dont elle dispose dans plusieurs spécialités, notamment en génie mécanique et en génie industriel et à la qualité des formations dispensées en son sein, l’ENSAM est devenue une des grandes écoles d’ingénieurs sur la scène nationale qui contribuent sans cesse à la formation des compétences demandées par les industriels qui opèrent dans différents secteurs industriels du Maroc (industrie automobile, industrie aéronautique, le textile).

Source: Le Matin