Suivez nous

  • facebook
  • twitter
  • Instagram
  • Youtube
  • rss_icon
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_41.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_31.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_21.jpg
http://www.umi.ac.ma/wp-content/uploads/2013/01/hedslide_11.jpg

AIODD-Maroc

ALLIANCE INTERNATIONALE POUR LES OBJECTIFS

DE DEVELOPPEMENT DURABLE (Maroc)

AIODD Maroc

Consolider les ODD au Maroc : Leviers pour fédérer les acteurs territoriaux

 

L’Alliance Internationale pour les Objectifs du Millénaire (AIODM) a été créée en 2006 et a changé de nom après 10 ans d’activité et la création de 12 antennes pour s’adapter au nouvel agenda post-2015 de l’ONU. Elle est devenue depuis, l’Alliance Internationale pour les Objectifs du Développement Durable AIODD et continue à s’engager pour le programme des Nations Unies (PNUD).

En septembre 2015, les pays ont adopté un nouveau programme de développement durable articulé autour de17 objectifs. Cet accord est l’aboutissement d’un travail de concertation avec les gouvernements, la société civile et d’autres partenaires pour définir un ambitieux programme de développement pour l’après-2015 et ambitionne de mettre fin à la pauvreté, promouvoir la prospérité et le bien-être pour tous, protéger l’environnement et faire face au changement climatique.

Le 10 Février 2018, le Maroc a intégré l’AIODD avec la Création de d’une Antenne Marocaine qui a pour mission d’agir localement pour la concrétisation des Objectifs du développement durable de l’Alliance et de mettre à profit ses acquis et son expérience afin de contribuer à côté des pouvoirs publics marocains à la concrétisation de la Stratégie Nationale de Développement Durable (ou SNDD 2030).

La Mission de l’AIODD-Maroc

 

L’un des fondements essentiels de l’Agenda 2030 de l’ONU repose sur l’idée que les États sont supposés adopter les ODD au niveau national et mettre en œuvre les politiques et les législations nécessaires à leur réalisation. Cette mise en œuvre impliquera en général l’élaboration et la création des Plans de Développement National, ainsi que tous les plans ou politiques sectoriels pertinents de sorte qu’ils correspondent aux ODD et comprennent les cibles et les indicateurs conseillés pour chaque objectif.

 

 

Ces mesures s’articulent autour des tâches suivantes :

  • Sensibiliser le public : Une compréhension précise des avantages de l’harmonisation des plans nationaux et infranationaux, ainsi que des processus d’élaboration des politiques en lien avec les ODD pour permettre leur appropriation par la population.
  • Appliquer des approches multipartenariales : La légitimité et la qualité d’un agenda applicable à l’échelle de la société dépend des partenariats entre le gouvernement et les réseaux de parties prenantes de la société civile, des universités, des groupes de réflexion, le secteur privé, d’autres acteurs de développement, ainsi que les institutions nationales des Droits de l’Homme.
  • Adapter les ODD au contexte local : Les ODD et leurs cibles sont ambitieux en cela qu’ils permettent à chaque gouvernement de fixer ses propres cibles guidés par les aspirations mondiales tout en tenant compte des situations nationales
  • Créer une politique horizontale cohérente : L’Agenda 2030 appelle à des moyens de « solutions intégrées » qui créent des liens et brisent les cloisonnements du secteur traditionnel tout en créant une politique horizontale cohérente, de l’intégration et des partenariats.
  • Créer une politique verticale cohérente : Créer une politique verticale cohérente au sein de tous les niveaux du gouvernement est l’un des aspects principaux et complémentaires de l’horizontalité décrite ci-dessus.
  • Prévoir un budget pour l’avenir : Soutenir l’ambition et les engagements par l’allocation de ressources et de capacités, est essentiels pour la réussite des ODD au niveau national.
  • Suivre, relater et rendre des comptes : Il est essentiel de faire en sorte que les données de base relatives aux indicateurs, les systèmes statistiques, les capacités, les méthodologies et les mécanismes soient mis en place et fonctionnels afin de pouvoir suivre les progrès et garantir la redevabilité.
  • Evaluer les risques et favoriser la flexibilité : Identifier les risques et les nouveaux enjeux en s’y adaptant sera essentiel pour atteindre des ODD.

 

La Division de statistique de l’ONU a établi 230 indicateurs de mesure des progrès et de comparaisons transfrontalières. Néanmoins, Les situations nationales peuvent être prises en compte lorsque l’on fixe des cibles, et les gouvernements peuvent définir la meilleure façon d’intégrer les ODD dans leurs plans, leurs politiques et leurs stratégies existants, potentiels et futurs. Les pays ont également une certaine marge de manœuvre en matière de sélection des indicateurs qu’ils souhaitent privilégier pour le suivi et l’évaluation. Les États peuvent utiliser les indicateurs établis par l’ONU dans le Cadre Global d’Indicateurs de mesure qui permettra la comparabilité internationale. Ils peuvent également le compléter par leurs propres indicateurs.

 

Pour les douze prochaines années, le Maroc devra s’assurer que ses plans nationaux de développement, ainsi que de ses nouvelles politiques, s’alignent sur les ODD. Par conséquent, il est important d’assurer la mise en œuvre des politiques et des positions définies comme prioritaires dans le cadre de l’Agenda 2030.

 

L’Université Moulay Ismail (UMI) s’est assignée la mission de mobiliser des compétences et des acteurs et de promouvoir collectivement des initiatives de plaidoyer afin que les ODD soient bien intégrés dans les plans de développement, les politiques et les stratégies nationales. Les activités de formation, de recherche et de service à la société de l’UMI contribueront à cette mission à travers une approche partenariale et un engouement positif pour travailler avec les acteurs concernés par les ODD.